Publié par Laisser un commentaire

« Automatisation pour les Transports Urbains » – Séminaire international le 19 septembre à La Rochelle


« Automatisation pour les Transports Urbains » – Séminaire international le 19 septembre à La Rochelle

Le 19 septembre prochain se déroulera à La Rochelle le Séminaire International « Automatisation pour les Transports Urbains ».

Cet évènement a pour objectif d’ exposer les résultats de deux projets européens majeurs pour l’avance des solutions innovantes pour les transports urbains : CityMobil et CyberCars-2. Ces solutions sont basées sur l’utilisation de capteurs avancés, de la communication et de l’automatisation pour développer de nouveaux systèmes de transport comme les Personal Rapid Transit (PRT), les Systèmes cybernétiques de transport (SCT), les Bus Avancés à Haut Niveau de Service (BAHNS), et les Véhicules Urbains Avancés (VUA).

Le séminaire est destiné à tous ceux qui sont concernés par les questions de transport dans les villes: les responsables municipaux et leurs services, les opérateurs de transport, les fournisseurs, urbanistes, associations de consommateurs, citoyens, chercheurs, la presse…

Parallèlement au Séminaire, la ville de La Rochelle accueillera une démonstration publique de véhicules électriques et de cybercars pour l’autopartage sur la Place de Verdun, à proximité du lieu du séminaire, entre le 18 et le 28 Septembre 2008.

Publié par Laisser un commentaire

Journée Nationale de la Moto et du Scooter – Les cyclomoteurs électriques à l’honneur !


Journée Nationale de la Moto et du Scooter – Les cyclomoteurs électriques à l’honneur !

Le 9 septembre prochain aura lieu la Journée Nationale de la Moto et du Scooter (JNMS), sur le Circuit Carole, près de l’Aéroport Roissy-Charles de Gaulle, à Tremblay en France.

L’Environnement sera l’un des thèmes phares de cette 1ère édition et sera l’occasion de découvrir et d’essayer différents modèles de cyclomoteurs électriques.

Trois de nos partenaires seront présents lors de l’évènement :

SWEET’ELEC distributeur exclusif des scooters E-max en France, dévoilera en exclusivité le E-MAX 120L, modèle à batteries Lithium ion commercialisé en octobre 2008 (assimilé 50cc et vitesse 45 km/h) et bénéficiant d’une autonomie de 100 km en ville.
Sweet’elec espère également présenter le SWEET GT, un modèle équivalent 125cc, développé par ses soins, en partenariat avec un industriel Italien.

VECTRIX exposera son Maxi-Scooter électrique Vectrix pouvant rouler jusqu’à 100 km/h et disposant d’une autonomie allant jusqu’à 90 kilomètres.

QUANTYA, fabricant suisse, présentera ses motos électriques, notamment la Quantya Strada, son modèle homologué route…

A propos de La Journée Nationale de la Moto et du Scooter

La 1ère édition de la Journée Nationale de la Moto et du Scooter (JNMS), organisée par AXA Prévention et Moto Club 14, avec le soutien de la FFM de la CSNM, du CNPA, de l’ACEM, de la FNCRM et de la CSIAM, se tiendra le 9 septembre 2008 sur le Circuit Carole, situé entre l’aéroport Charles de Gaulle et le parc expo Paris-Nord.

De 10h à 17h, cet événement national, consacré aux deux roues à moteur, permettra aux différentes organisations partenaires de mettre en avant les considérables progrès accomplis par la moto et le scooter, en terme de protection de l’environnement, d’amélioration de la sécurité et de meilleure intégration dans la société française, les 3 thèmes phare de la JNMS.

Tout au long de la JNMS, les principaux acteurs de ce secteur d’activité (constructeurs français, importateurs, équipementiers et représentants d’associations d’usagers) présenteront leurs dernières nouveautés ou initiatives visant à améliorer sensiblement la sécurité et l’environnement.

Ils démontreront concrètement le bien-fondé des technologies de sécurité dites « passives », comme l’ABS et permettront aux visiteurs d’essayer un 2 roues à moteur dans les meilleures conditions de sécurité possible et de le tester, sur 5 pistes différentes (scooter à 3 roues, moto automatique, moto-cross ou scooter électrique…).

Publié par Laisser un commentaire

Fiat 500 – une version hybride en 2011


Fiat 500 – une version hybride en 2011

Alors que je vous présentais il y a quelques semaines la version électrique de la Fiat 500, développée par l’équipementier indépendant Micro-Vett, au salon de l’auto de Londres, le constructeur Italien a annoncé son souhait de commercialiser une version hybride de ce modèle citadin.

A l’heure actuelle, il n’y a que très peu d’informations techniques sur ce futur modèle hybride mais Fiat estime que, grâce à l’association de deux motorisations et l’utilisation du système start & Stop, le taux d’émissions de CO2 sera de l’ordre de 90g/km. La consommation moyenne devrait quant à elle tourner autour de 2.9 l / 100 km. A suivre…

Publié par Laisser un commentaire

Renault Trucks va experimenter une benne à ordure hybride au Grand Lyon


Renault Trucks va experimenter une benne à ordure hybride au Grand Lyon

La communauté d’agglomération Lyonnaise s’apprête à tester en octobre prochain une benne à ordures ménagères équipée du moteur hybride de Renault Trucks en partenariat avec SITA (Suez Environnement). Objectif : réduire de 30 % la consommation en carburant.

Nommé « Renault Premium Distribution Hybrys Tech », cet hybride « parallèle » de Renault Trucks fonctionne de la façon suivante : l’énergie cinétique du véhicule est récupérée lors du freinage ou des phases de décélération afin de la transformer en électricité. Stockée dans une batterie située dans l’empattement, cette électricité alimente ensuite le moteur électrique qui assure le démarrage du véhicule, l’alimentation de ses fonctions électriques et la propulsion jusqu’à 20 km/h. Le moteur diesel n’est alors utilisé que dans les phases où il consomme le moins, c’est-à-dire en circulation.

Outre la réduction de la consommation et des émissions de gaz à effet de serre, l’utilisation du système hybride permet également de diminuer le bruit des véhicules et les rendre moins gênant pour les riverains.

Si l’expérience menée au Grand Lyon s’avère positive, Renault Trucks envisage de lancer la commercialisation du produit d’ici la fin 2009.

A l’issue des tests de Lyon, un groupe de 6 véhicules hybrides de pré-série sera mis en exploitation sur d’autre métiers de la distribution urbaine au deuxième semestre 2009.

Le véhicule sera présenté du 23 septembre au 2 octobre 2008 au Salon international à Hanovre.

Rappelons tout de même que Renault Trucks commercialise déjà depuis quelques années une version 100% électrique du Midlum, conçue en partenariat avec le français PVI.

Publié par Laisser un commentaire

Mondial 2008 – Peugeot dévoile son concept « RC… » hybride


Mondial 2008 – Peugeot dévoile son concept « RC… » hybride

Le mondial de l’automobile approche à grands pas et Peugeot vient de dévoiler les premières images de son concept « RC… » (le nom complet sera révélé au Mondial) hybride qui devrait être l’une des attractions phare de son stand.

L’esprit de cette « RC… » est celui d’une voiture accessible et polyvalente, avec ses 4 portes, 4 places… et son architecture hybride très innovante.

Son objectif : un très haut niveau d’efficacité tant en termes de performances routières (avec son potentiel de 230 kW/313 ch) que pour son bilan environnemental (109 g/km de CO2 en cycle mixte voire 0 en mode électrique).

Rendez-vous donc au mondial de l’automobile qui débutera le 4 octobre à Paris pour découvrir en détails ce véhicule…

Publié par Laisser un commentaire

Le bateau-bus électrique de Monaco vogue sur le succès


Le bateau-bus électrique de Monaco vogue sur le succès

Le bateau-bus électrique de Monaco est un véritable succès. En effet, la navette a enregistré au mois de juillet 20 531 passagers, soit une moyenne de 662 passagers par jour.

Tous les jours ce bateau de 12 mètres, capable d’embarquer 50 passagers, traverse le port, de 8 heures à 20 heures, avec un départ toutes les vingt minutes.

En majeure partie, la clientèle est touristique. Croisiéristes notamment, qui embarquent pour le Casino une fois descendus du bateau. Pour Roland de Rechniewski, directeur d’exploitation de la CAM (Compagnie des Autobus de Monaco), « la clientèle locale ne représente que 10 à 15 % de la fréquentation ».

Nouveauté cette année, le bateau était équipé de panneaux solaires sur le toit permettant d’accroitre son autonomie.

La navette devrait continuer sa croisière jusqu’au 30 novembre. Et pourquoi pas la pérenniser à l’année ? « Nous en sommes capables matériellement » assure Roland de Rechniewski, « et cela pourrait peut-être nous permettre de fidéliser une clientèle locale ».

Publié par Laisser un commentaire

Hyundai : l’hybride GPL pour 2009 en Corée


Hyundai : l’hybride GPL pour 2009 en Corée

Le constructeur Coréen Hyundai innove dans le monde de l’hybride et devrait être le premier constructeur à commercialiser, en juillet 2009, l’Elantra LPI HEV, premier véhicule hybride de série couplant un moteur électrique et un moteur GPL.

Hyundai annonce que ce modèle sera de 40 % plus économique que les modèles concurrents, voire même, de 50 % face à l’Elantra à moteur essence classique. Si la consommation n’est pas encore annoncée, on sait déjà qu’elle n’émettra que 103 grammes de CO2 au kilomètre.

A noter que l’Elantra hybride utilisera des batteries lithium-polymère pour le stockage de l’énergie électrique qui offrent de meilleures performances que les batteries Ni-Mh utilisées dans les hybrides actuels (Toyota Prius et Honda Civic).

Ce modèle devrait sortir tout d’abord en Corée en Juillet 2009 à un prix qui reste à définir mais qui sera sans doute plus cher que la version traditionnelle de l’Elantra.

Bien entendu, le constructeur Coréen n’exclut de commercialiser cet hybride dans d’autres pays à condition que le succès soit au rendez-vous sur son marché local.

Publié par Laisser un commentaire

Racing Aeolus – une course pour les véhicules éoliens


Racing Aeolus – une course pour les véhicules éoliens

Du 20 au 23 Aout prochains se déroulera au Pays-Bas la première course de véhicules éoliens. Baptisée Racing Aeolus, cette course verra s’affronter 6 équipes venues de toute l’Europe sur un circuit de 5,3 km.

Dirigés par un seul pilote, les véhicules fonctionnent grâce à un système de turbine.

Liste des équipes :

– ECN Windenergie (Hollande),
– Stuttgart University (Allemagne),
– Technical University of Denmark (Danemark),
– Centre for Renewable Energy Sources (CRES, Grèce),
– CE-Wind Kiel University Germany (Allemagne),
– Fachhochschule Flensburg (Allemagne).

Retrouvez toutes les informations sur l’évènement sur le site http://www.windenergyevents.com

Publié par Laisser un commentaire

TEPCO souhaite déployer 1000 bornes de recharge au Japon d’ici 2011


TEPCO souhaite déployer 1000 bornes de recharge au Japon d’ici 2011

La société japonaise de production et de distribution d’électricité TEPCO (Tokyo Electric Power Co.), équivalent d’EDF en France, souhaite développer les infrastructures de charge pour les véhicules électriques.

Ainsi TECPO souhaite mettre en place 200 bornes de recharge dans l’agglomération de Tokyo courant 2009 et se donne pour objectif d’en implanter 1000 d’ici 2011. Fournies par TEPCO, chaque station de recharge coûte 4 millions de Yens, soit 24 000 €, et dispose d’un système de recharge rapide permettant à un véhicule électrique de rouler 40 km après une charge de 5 minutes seulement.

Rappelons que TECPO teste depuis déjà deux ans des prototypes de véhicules électriques : la i-MiEV de Mitsubishi et la R1e de Subaru.

Publié par Laisser un commentaire

Essai du Kosmob : Nouveau deux roues écolo


Essai du Kosmob : Nouveau deux roues écolo

Après avoir dévoilé mes premières impressions de l’e-max 90s il y a quelques semaines, je vous propose à présent de découvrir un nouvel engin qui vient de sortir en France : le Kosmob !

Présenté pour la première fois lors du salon EVER à Monaco fin mars, le Kosmob est un petit cyclomoteur à propulsion électrique distribué en France par la société Monegasque B. Power.

Les caractéristiques du Kosmob sont les suivantes : moteur brushless de 500W, batteries plomb-gel 48V 14Ah, autonomie annoncée de 40 km et vitesse maximale de 40 km/h. En terme de coût, le Kosmob s’affiche au même prix que le e-solex : 1150 € TTC soit moins cher que certains vélos électriques haut de gamme.

J’ai donc réalisé une série d’essais afin de vous faire partager l’avis de l’association sur ce nouvel engin.

Test d’autonomie

Mon premier essai a consisté à vérifier l’autonomie de l’engin sur un trajet relativement plat. Le Kosmob n’étant pas équipé de compteur kilométrique, le relevé a été effectué grâce à un GPS. Il faut savoir que le Kosmob dispose de deux modes de roulage : un mode Eco qui bride le cyclo à 25/27 km/h et un mode normal qui permet d’atteindre les 40 km/h.

Pour cet essai, j’ai alterné les deux modes : démarrage en mode Eco puis passage en mode normal pour atteindre la vitesse maximale. Dès le départ, je suis étonné par le couple de l’engin, et ce même en mode Eco. Je démarre très bien sans « me traîner » au feux rouges et aux ronds point. Je me faufile également parfaitement dans le trafic car le Kosmob, qui ne pèse que 55 kg sur la balance, est ultra maniable. Vraiment à l’aise sur l’engin, je me suis même aventuré sur une voie rapide (limité à 70 km/h) et je ne me suis pas senti en danger sur la voie en roulant à 40 km/h. Par contre, il n’y a pas de clignotants, ce qui est gênant pour indiquer ma direction.

Au bout de 20 km parcourus, je sens que les batteries commencent à faiblir et la jauge approcher du rouge. 5 km plus tard, le moteur commence à avoir des coupures intempestives et je décide d’arrêter ce premier essai. Mon autonomie a donc été de 25 km au total. On est loin des 40 km annoncés mais il faut dire que l’engin est assez nerveux au démarrage ce qui engendre une consommation supplémentaire des batteries. Je pèse également près de 85 kg, cette autonomie augmentera donc pour les plus petits gabarits.

La mise en charge

Sur le Kosmob, il y a deux solutions pour mettre la batterie en charge :

– en laissant la batterie sous la selle et en la raccordant à la prise électrique via le chargeur qui, lui aussi, peut être placé sous la selle.

– en retirant la batterie pour la monter chez soi. C’est un gros avantage pour l’engin et pour tous les utilisateurs qui vivent en appartement sans accès à une prise électrique sur la voirie ou dans leur garage. Par contre, il ne faut pas aller bien loin puisque la batterie plomb pèse tout de même 18 kg !!!! Autre avantage, celui de pouvoir bénéficier de plusieurs packs batteries facilement interchangeables…

Le franchissement en côtes

A mon sens, le Kosmob n’est vraiment pas fait pour parcourir des routes de montagne mais il est néanmoins intéressant de savoir s’il est capable de franchir certaines côtes.

Sur des côtes moyennes (15%), le Kosmob se comporte très bien et les franchit sans difficultés à une vitesse de 25/30 km/h. Pas de problème non plus pour redémarrer en milieu de côte.

Par contre, sur les côtes plus marquées (>17%), qui restent assez rares, le passage est déjà plus difficile. Le scooter monte à 10/12 km/h en moyenne sans pédaler et avec « élan ». Par contre impossible de redémarrer dans la côte avec la seule « force » du moteur, le pédalage s’impose.

Kosmob VS e-Solex

Puisque le Kosmob a des performances similaires à celle de l’e-Solex, je n’ai pas pu résisté à l’envie de réaliser un petit comparatif entre les deux engins. Je me suis donc fait prêter un e-solex, et son chauffeur, pour une séance d’essais.

Vitesse maximale : le Kosmob, de part ses caractéristiques, va plus vite que l’e-solex (40km/h contre 35)

Freins : Equipé de freins à disque avant et arrière, l’e-solex freine tout de même beaucoup mieux que le Kosmob équipé de freins tambours

Franchissement en côte : Pour le e-Solex, c’est la paté ! Là où mon concurrent doit pédaler pour gravir la côte, je monte tranquillement sur le Kosmob. Cette différence s’explique par un moteur plus puissant pour le Kosmob.

Le pédalage : Si vous devez pédaler, l’e-Solex est plus confortable et plus maniable. Le Kosmob est beaucoup plus dur à diriger et pour moi qui suis grand, j’avais tendance à avoir les « genoux dans les dents ».

L’autonomie : Pris par le temps, je n’ai pas pu faire de comparatif d’autonomie.

Places assises : Le Kosmob dispose de deux places assises contre une pour l’e-Solex

Pour conclure…

J’ai été vraiment bluffé par l’essai de cet engin. Le Kosmob n’est pas seulement un gadget, c’est une vraie solution pour circuler en ville !

25 km d’autonomie ! Certains trouveront cela insuffisant. Pour autant le Kosmob n’est pas destiné aux grands parcours et sa meilleure application reste urbaine. Néanmoins sachez que d’autres types de batteries pourraient être prochainement proposées en option (lithium ou Ni-Mh).

Puissant, pratique, maniable et surtout pas cher, le Kosmob a de sérieux atouts et pourrait bien venir concurrencer l’e-Solex mais ceci à condition que B Power, importateur du produit, arrive à construire son réseau de revendeurs pour notamment assurer le SAV à travers la France entière…