Publié par Laisser un commentaire

Remy International va fournir le moteur électrique de la Mercedes ML450 hybride


Remy International va fournir le moteur électrique de la Mercedes ML450 hybride

Remy International a récemment annoncé qu’il fournira son moteur électrique HVH250 à Daimler. Celui-ci sera utilisé pour la Mercedes ML450, une voiture hybride mise sur le marché américain fin 2009 sous forme de leasing.

Le ML450 est un SUV hybride, notamment destiné à concurrencer le RX450h de Lexus. Il associe un moteur V6 essence de 3.5 l à deux moteurs hybrides produisant respectivement 80 chevaux. Le premier moteur électrique est implanté près du moteur thermique. Il est utilisé comme moteur et comme générateur pour soutenir le groupe propulseur et charger la batterie du véhicule. Le deuxième moteur électrique récupère de l’énergie lors du freinage pour alimenter la batterie du véhicule hybride Mercedes.

Lorsque les moteurs thermique et électrique fonctionnent conjointement, le Mercedes ML450 hybride dispose d’une puissance totale de 335 chevaux.

Le véhicule peut circuler jusqu’à une vitesse de 56 km/h en mode électrique.

Fabriqués en Hongrie, les moteurs électriques de Remy International équipent les véhicules hybrides d’autres constructeurs comme General Motors.

Publié par Laisser un commentaire

ZAP et Jonway Automobile s’associent pour produire des voitures électriques en Chine


ZAP et Jonway Automobile s’associent pour produire des voitures électriques en Chine

La société américaine ZAP et le constructeur automobile de Chinois Zhejiang Jonway Automobile viennent de conclure un accord commercial portant sur la mise en production de véhicules électriques en Chine à destination du marché domestique mais également international.

Parmi les véhicules électriques que comptent mettre en production les deux partenaires figure le SUV Jonway A380. Capable d’accueillir 5 passagers, ce véhicule sera doté de batteries lithium-ion et sera destiné au marché des flottes en Chine.

La production serait assurée dans l’usine Jonway de Taizhou et les investissements nécessaires pourraient être supportés par le gouvernement Chinois dont l’objectif est d’atteindre une production de 500.000 voitures électriques sur son territoire en 2011. A suivre…

Publié par Laisser un commentaire

Le gouvernement Anglais finance 22 nouveaux projets pour développer le véhicule électrique


Le gouvernement Anglais finance 22 nouveaux projets pour développer le véhicule électrique

Le gouvernement anglais vient de débloquer la somme de 12 millions de livres, soit près de 14 millions d’euros, afin de supporter 22 nouveaux projets qui serviront à développer les technologies nécessaires à la réduction des émissions de CO2 du secteur automobile.

Parmi les projets financés :

Le développement d’un véhicule hybride rechargeable doté d’un moteur à turbine de taille réduite. Le projet est mené par le fabricant de moteurs Bladon Jets avec la participation de SR Drives et Jaguar Land Rover. Son coût est estimé à 2.2 millions de £. Le gouvernement anglais participera à hauteur de 1.1 millions de £.

Le développement de la batterie Lithium-Sulfure afin d’en accroître la capacité et la durée de vie. L’étude portera notamment sur le développement d’une batterie Li-S offrant une densité energétique de 250 Wh/kg et de démontrer ses capacités à résister aux chocs électriques, physiques et thermiques. Mené par le fabricant de batteries Oxis Energy avec la participation d’ABSL Power Solutions, le coût total du projet est de 470.000 £ dont une participation de 235.000 £ du gouvernement anglais.

Publié par Laisser un commentaire

Tesla Motors reçoit officiellement un prêt de 465 millions de dollars du gouvernement américain


Tesla Motors reçoit officiellement un prêt de 465 millions de dollars du gouvernement américain

Après une première annonce réalisée en juin dernier (voir news précédente), le département de l’énergie américain vient d’officialiser le prêt de 465 millions de dollars accordé au constructeur de voitures électriques Tesla Motors pour la mise en place de deux usines :

La première servira à fabriquer le Model S, une berline 100 % électrique offrant une autonomie de 250 à 480 km selon les versions. L’usine sera implantée en Californie et débutera la production en 2012 avec pour objectif une production de 20.000 véhicules par an fin 2013.

La seconde sera située à Palo Alto, en Californie également, et servira à assembler les différents composants électriques : packs batteries, moteurs, contrôleurs électroniques… Ces différentes pièces serviront à Tesla Motors pour ses propres véhicules électriques mais sont aussi destinées à être vendues à d’autres constructeurs automobile.

Selon Tesla, la construction de ses deux usines permettra la création de 1600 emplois…

Publié par Laisser un commentaire

BYD obtient le feu vert pour la mise en production de son monospace électrique


BYD obtient le feu vert pour la mise en production de son monospace électrique

Le constructeur automobile chinois BYD vient d’annoncer avoir obtenu l’accord du ministère de l’industrie chinois pour la mise en fabrication de son monospace électrique l’e6.

La BYD e6 sera lancée en Chine dans le courant 2010 à un prix annoncé à 300.000 yuans, soit un peu plus de 31.000 €. Le constructeur vise essentiellement les administrations et les flottes privées.

Présentée pour la première fois lors du salon de Pékin en 2008, la BYD e6 peut embarquer 5 passagers et est équipé d’un pack batteries lithium phosphate lui procurant une autonomie annoncée à 330 km. Sur une borne de recharge rapide, la batterie retrouverait 50% de ses capacités en 10 minutes et serait totalement chargée en 1 heure. L’e6 est équipée de deux moteurs, l’un de 160 Kw situé sur le train avant, le second de 40 Kw sur le train arrière. La puissance cumulée s’élève à 200 Kw et permet au véhicule d’atteindre la vitesse maximale de 140 km/h. Mais il semble que l’e6 sera proposée avec différentes combinaisons et puissance moteur.

A noter que BYD ne se contentera pas du marché chinois et que l’e6 pourrait débarquer aux Etats-Unis dès la fin 2010. A suivre…

Publié par Laisser un commentaire

Renault va développer la voiture électrique en Andalousie


Renault va développer la voiture électrique en Andalousie

Le Conseiller à l’Innovation, la Science et l’Entreprise du Conseil Régional andalou, Martin Soler, et le Président Directeur Général de Renault España, Jean Pierre Laurent, ont signé aujourd’hui un protocole d’intention visant à promouvoir le développement du véhicule électrique dans la région andalouse.

Les deux organisations travailleront ensemble afin d’identifier les domaines de coopération et d’encourager l’utilisation de véhicules électriques dans le cadre du plan PASENER 2007-2013 (Plan andalou pour la durabilité énergétique) et de la stratégie zéro émission de l’Alliance Renault-Nissan.

Le PTA (Parc Technologique d’Andalousie) a été l’endroit choisi pour la signature de l’accord et accueillera un essai pilote du véhicule électrique. Cet essai consistera en une série de simulations permettant de définir les besoins en énergie, les points de recharge et l’autonomie pour le développement à grande échelle de cette nouvelle forme de mobilité.

En outre, la ville de Malaga sera la première Smartcity, un projet d’essais de conduite et d’utilisation du véhicule électrique qui compte sur le soutien du Conseil de la Science, de l’Innovation et de l’Entreprise, et maintenant sur celui de Renault, dans le
cadre de l’Alliance Renault-Nissan.

Enfin, l’accord d’intention décrit un ensemble de projets déclinés sur plusieurs axes :

· La définition d’éventuelles entreprises et municipalités pouvant s’associer au plan, de par l’intérêt qu’elles portent aux flottes zéro émission et leur engagement vis-à-vis de l’environnement dans leur zone d’influence.
· L’information auprès des usagers, afin qu’ils se familiarisent et connaissent en détail cette nouvelle forme de mobilité.
· La mise en place d’ateliers de formation pour techniciens spécialistes en véhicules électriques.
· La diffusion des lignes d’incitation à l’achat disponibles auprès des institutions andalouses.

Cet accord est le deuxième de l’Alliance Renault-Nissan concernant l’implantation du véhicule électrique dans notre pays, après l’annonce faite par l’Alliance et la Mairie de Barcelone de développer une flotte et près de 200 points de recharge dans la ville (voir news précédente).

Publié par Laisser un commentaire

Etude – 1,5 millions de clients potentiels pour la voiture électrique


Etude – 1,5 millions de clients potentiels pour la voiture électrique

Selon une étude du cabinet Bain & Company publiée le 20 janvier, la demande mondiale en véhicules électriques atteindrait 1.5 millions si les voitures étaient vendues au prix d’une petite voiture à moteur traditionnel…

En France, le marché est estimé à 100.000 unités si les véhicules sont vendus à un prix équivalent à une petite voiture classique, soit environ 10.000 euros, estime l’étude.

Mais « si le prix était de 20.000 euros, le marché serait de 35.000 unités », estime François Mondeville, co-auteur de l’étude, cité dans un communiqué.

Au niveau mondial, l’étude de Bain & Company estime que « la prime à payer en raison d’un coût élevé de la batterie ramène cette demande à 350.000 unités ».

L’étude différencie quatre types d’acquéreurs pour la voiture électrique :

Les « premium 2.0 », bénéficiant d’un pouvoir d’achat élevé, conducteurs de voitures de luxe » et « se voulant leaders en innovation verte. Peu sensibles au prix, ils représentent un potentiel de 300.000 à 350.000 personnes dans le monde, dont 25.000 à 30.000 en France.

Les clients « attentifs à leur budget », pour un prix de 10.000 €, représenteraient le segment de clientèle le plus important : 670.000 dans le monde, dont 45.000 pour la France.

Les « innovateurs verts », très motivés par tout ce qui touche à l’écologie et qui recherchent la nouveauté. Au prix de 10.000 euros, ils seraient 240.000 clients potentiels dans le monde, dont 9.000 en France.

Les « retardataires », clients conservateurs qui ne recherchent pas l’innovation technique et qui adopteront tardivement le véhicule électrique. Leur demande actuelle pour un prix de 10.000 euros est estimée à 265.000 unités dans le monde, dont 18.000 en France.

Publié par Laisser un commentaire

AutoPort et AC Propulsion vont électrifier les fourgons de la Poste Américaine


AutoPort et AC Propulsion vont électrifier les fourgons de la Poste Américaine

Les sociétés américaines AC Propulsion et AutoPort ont annoncé qu’ils allaient développé conjointement un prototype de véhicule électrique pour la Poste américaine (United States Postal Service).

Ce véhicule sera basé sur les fourgons LLV utilisés actuellement par USPS. Selon les termes de l’accord, AC Propulsion sera chargé de fournir toutes les pièces électriques du futur prototype tandis qu’AutoPort réalisera l’assemblage final dans son usine de New Castle dans le Delaware.

Le fourgon électrique sera doté du moteur électrique AC-150 offrant la possibilité de réalisé du « V2G » (Vehicle To Grid). C’est à dire que lorsque le véhicule est connecté à la prise de courant, il peut collecter de l’énergie pour la recharge mais aussi en restituer sur le réseau en cas de besoin ce qui permet une meilleure gestion énergétique en fonction des besoins.

Une fois assemblé, les prototypes seront testés en interne par Autoport et AC Propulsion avant la réalisation d’une expérimentation sur le terrain par les services USPS qui durera au moins un an. Si l’expérience s’avère concluante, USPS pourrait envisager de convertir à l’électrique une partie de ses 142.000 fourgons de livraison. A suivre…

Publié par Laisser un commentaire

Toyota s’assure de ne pas tomber en panne de lithium


Toyota s’assure de ne pas tomber en panne de lithium

Un groupe affilié à Toyota a conclu en Argentine un accord d’approvisionnement en lithium, qui pourrait aider le premier constructeur mondial à rester en tête du marché des véhicules hybrides.

La demande de lithium devrait augmenter à mesure que les constructeurs automobiles cherchent à doter leurs véhicules hybrides et électriques de batteries plus performantes.

Toyota utilise actuellement des batteries nickel-métal pour sa Prius, mais a décidé d’équiper les prochaines versions de son modèle hybride de batteries lithium-ion.

« Toyota prend les devants pour s’assurer de disposer des matériaux nécessaires à une production stable. » explique Yoshihiko Tabei, analyste chez Kazaka Securities.

La société d’import-export Toyota Tsusho, détenue à 22% par Toyota, a annoncé sa participation à un projet d’exploitation de lithium dont le propriétaire et gestionnaire est le groupe australien Orocobre.

Le coût du projet argentin de Salar de Olaroz est estimé entre 80 et 100 millions de dollars. Le chiffre final sera déterminé après une étude de faisabilité qui devrait être achevée fin septembre, a indiqué un porte-parole d’Orocobre.

Les termes du contrat n’ont pas encore été finalisés, mais Toyota Tsusho prévoit pour l’instant d’acquérir 25% de la coentreprise. Orocobre, qui resterait propriétaire des 75% restants, garderait la maîtrise opérationnelle du projet.

Publié par Laisser un commentaire

Mitsubishi veut baisser le prix de l’i-MiEV en augmentant les volumes de production


Mitsubishi veut baisser le prix de l’i-MiEV en augmentant les volumes de production

Selon le quotidien japonais Mainichi News, Mitsubishi compte augmenter les volumes de production de sa voiture électrique i-MiEV en 2010 en passant de 5000 à 8500 unités. Le constructeur avance également d’un an ses prévisions et envisage la production de 30.000 i-MiEV en 2012.

Mise en vente depuis juillet 2009 au Japon pour les entreprises, Mitsubishi aurait déjà vendu 1650 exemplaires de l’i-MiEV. Les particuliers japonais pourront acquérir le véhicule dès avril 2010. La production du véhicule avec conduite à gauche débutera en octobre et l’i-MiEV sera disponible sur le marché européen fin 2010, où elle sera également commercialisée sous les marques Peugeot et Citroën. L’exportation en amérique du Nord ne débutera qu’en 2011.

Objectif : réduction des coûts

Mais le but pour Mitsubishi de cette production en grande série est de parvenir, d’ici quelques années, à réduire les coûts du véhicule de l’ordre de 2 millions de yens, ce qui ferait passer son prix public au japon de 34 à 20 K€ hors aides de l’Etat…