Publié par Laisser un commentaire

Suzuki dévoile le concept hybride Kizashi EcoCharge à New-York


Suzuki dévoile le concept hybride Kizashi EcoCharge à New-York

Au Salon International de l’Automobile de New York 2011, le japonais Suzuki a dévoilé son concept hybride essence-électrique Kizashi EcoCharge.

Dérivé de la berline Kizashi, ce concept quatre portes combine un moteur essence à quatre cylindres de 2.0 l à un moteur/générateur électrique de 15 Kw alimenté par une batterie lithium-ion de 0.5 kWh.

Selon Suzuki, le concept Kizashi EcoCharge permettrait de réduire la consommation de 25 % par rapport à la version thermique classique.

Pour l’heure, le constructeur n’avance pas de date de commercialisation…

Publié par Laisser un commentaire

Les USA débloquent des fonds pour encourager le développement et la localisation des bornes de recharge


Les USA débloquent des fonds pour encourager le développement et la localisation des bornes de recharge

Aux USA, le Département de l’Energie a débloqué la somme de 5 millions de dollars afin d’accélérer le déploiement des infrastructures de recharge et de faciliter leur localisation.

Rattaché au département de l’Énergie, le Laboratoire National des Energies Renouvelables (NREL) s’est associé à Google et d’autres industriels afin de faciliter la localisation des bornes de recharge pour les conducteurs. Signalées sur Google Map, ces bornes seront intégrées à une base de données nationale qui servira également aux fournisseurs de GPS.

Publié par Laisser un commentaire

O2Feel présentera un nouveau vélo électrique au Salon du Cycle


O2Feel présentera un nouveau vélo électrique au Salon du Cycle

Après une première année sans encombre pour O2Feel avec un modèle Valdo, la jeune société annonce l’arrivée d’un nouveau modèle qui sera présenté lors du salon du cycle.

Toujours dans un style atypique et hollandais, il sera doté de roues de 26 pouces, d’une transmission Nexus 7 vitesses et d’une batterie Panasonic (cellules) lithium-ion. L’objectif est de ne pas excéder les 1400 €.

Créée l’an dernier, la société O2Feel compte déjà 49 revendeurs en France et en Belgique et ambitionne d’atteindre les 70 points de vente d’ici fin 2011.

Publié par Laisser un commentaire

Interview – Retour sur la Mitsubishi i-MiEV après 4 mois de commercialisation en France


Interview – Retour sur la Mitsubishi i-MiEV après 4 mois de commercialisation en France

La i-MiEV et ses versions européennes Citroen C-Zéro et Peugeot Ion sont les premières voitures électriques nouvelle génération a être commercialisées à large échelle dans le monde.

Charles de Ligne, Directeur des ventes et du Marketing de Mitsubishi Motors France dévoile à la Direction Transport et Véhicules Électriques d’EDF la stratégie commerciale de l’i-MiEV dans l’Hexagone.

Quelles sont les modalités de commercialisation de la i-MiEV ?

Charles de Ligne, Directeur des ventes et du Marketing de Mitsubishi Motors France

La i-MiEV est disponible à la vente ou la location depuis le 1er janvier 2011.

20 concessionnaires de notre réseau ont été homologués pour la vendre et en assurer le suivi technique spécifique. Nos offres s’adressent à des cibles variées : des particuliers friands d’innovation aux grandes entreprises soucieuses de leur image en passant par les TPE/PME.

À la vente, la voiture coûte 34.790 euros TTC (voiture et batterie garantie 5 ans, hors prime de 5000 euros).

À la location avec option d’achat (LOA), en fonction de l’apport initial et de la valeur de rachat du véhicule, nous proposons des formules sur 48 ou 60 mois à 469 euros TTC et un forfait mensuel « entretien/réparation/pneumatique » à 49 euros.

Comment en avez-vous fait la promotion ?

Elle s’est déroulée en quatre étapes :

À l’automne 2009, nous avons organisé une tournée de présentation du modèle dans sept villes françaises destinée aux journalistes et au grand public,
En octobre 2010, nous l’avons présentée au Mondial de l’Automobile, occasion de son lancement officiel à la presse,
Le 1er janvier dernier, notre réseau de 20 concessionnaires homologués est passé à la phase opérationnelle de commercialisation,
Depuis, nous menons des campagnes de marketing ciblées : envoi d’une brochure tirée à 15.000 exemplaires aux « CSP ++ » ; mailing géolocalisé auprès des « CSP ++ », professions libérales et propriétaires de gros véhicules, sur les 20 départements couverts par notre réseau de concessionnaires.

Quels sont les premiers chiffres de vente et quel est l’acheteur type ?

En 2011, nous souhaitons en vendre une centaine. Nos résultats sont en ligne avec cet objectif puisque 35 i-MiEV ont déjà été vendues ou louées (avec option d’achat).

Pour le moment, pour de tels volumes, il est difficile d’identifier un acheteur type. Mais la plupart sont des professions libérales, comme des architectes, ou des petites entreprises commerciales souhaitant afficher une image moderne et respectueuse de l’environnement. Tous y voient un bénéfice d’image pour le développement de leur activité.

Avez-vous des premiers retours d’expérience ?

Oui. Sur les quatre premiers mois, les premiers retours sont encourageants. La prise en main de la voiture est aisée, son usage est simple, le silence et le côté atypique de sa conduite séduisent. Les conducteurs nous disent se sentir dans une « bulle », dans un « monde à part ». Et, surtout, l’angoisse de l’autonomie de la batterie s’oublie vite. À l’usage, elle est largement suffisante pour pourvoir aux besoins quotidiens. Et ils ne regrettent pas franchement de ne plus aller faire le plein à la station service …

Comment traitez-vous la fin de vie du véhicule ?

Tout d’abord, au terme des contrats LOA, nous reprendrons la voiture et lui offrirons une « deuxième vie » à la location. Et concernant le recyclage de ses composants, aucun dispositif n’est encore mis en place, toutefois, des discussions avec les pouvoirs publics sont en cours. Quelques entreprises spécialisées dans le recyclage des accumulateurs (la SNAM par exemple) proposent déjà leurs services, notamment pour le retraitement du lithium-ion.

EDF – Direction Transport et Véhicules Electriques

Publié par Laisser un commentaire

La BMW ActiveE disponible en leasing aux USA fin 2011


La BMW ActiveE disponible en leasing aux USA fin 2011

La BMW ActiveE sera disponible en leasing sur certains marchés américains (Los Angeles, San Diego, San Francisco, Sacramento, New-York, Boston et le Connecticut) à partir de l’automne 2011.

La BMW ActiveE représente, après la Mini E, la seconde étape du projet i du groupe BMW destiné à aboutir vers la sortie d’un véhicule électrique de série en 2013.

Ce véhicule, la BMW i3, reprendra une grande partie des composants électriques utilisés sur la BMW ActiveE.

Un leasing à 499 $ par mois

Pour le territoire américain, la BMW ActiveE sera proposé à 499 $ par mois, soit 340 €, avec un engagement de 24 mois et le paiement d’un premier loyer de 2.250 $ (1520 €).

Au total, la flotte expérimentale de BMW ActiveE devrait dépasser les 1000 véhicules à travers le monde. Des tests similaires sont aussi prévus en Europe et en Chine.

Basé sur la Série 1, la BMW ActiveE sera fabriquée dans l’usine BMW de Leipzig en Allemagne. Délivrant une puissance maximale de 127 kW et un couple de 249 Nm, sa vitesse de pointe sera bridée électroniquement à 145 km/h. Un pack batteries lithium-ion alimentera le véhicule et lui permettra de rouler jusqu’à 160 km en une seule charge.

Publié par Laisser un commentaire

Angleterre – Hertz propose la Mitsubishi i-MiEV en auto-partage


Angleterre – Hertz propose la Mitsubishi i-MiEV en auto-partage

En Angleterre, Hertz va ajouter la Mitsubishi i-MiEV a sa flotte de location. Les deux premiers véhicules ont été livré à Londres à travers le service d’auto-partage Connect by Hertz.

« Notre partenariat avec Mitsubishi en Angleterre pour la fourniture de voitures électriques i-MiEV aux clients de notre service Connect by Hertz est un point important de notre stratégie globale pour le développement du VE » a expliqué dans un communiqué Michel Taride, PDG de Hertz International.

Le coût d’utilisation du service Connect by Hertz s’élève à 4 £ / heure, soit 4.5 € environ. L’abonnement annuel, d’un montant de 50 £ (56 €), est pour l’instant offert.

Les clients pourront se recharger dans les stations de charge Hertz implantées dans la capitale, 16 au total dont une à l’aéroport d’Heathrow. Ils auront également accès au réseau Source London qui prévoit l’installation de 1300 points de charge dans la capitale à l’horizon 2013.

D’ici la fin de l’année, Hertz prévoit d’ajouter d’autres i-MiEV a sa flotte Anglaise sans pour autant indiquer de chiffres précis dans son communiqué de presse.

Rappelons également que Hertz a signé, début mars, un accord avec Renault pour la fourniture de 500 voitures électriques de la gamme Renault ZE (voir news précédente).

Publié par Laisser un commentaire

Le Livre-Vert sur les infrastructures de recharge des véhicules électriques officiellement publié


Le Livre-Vert sur les infrastructures de recharge des véhicules électriques officiellement publié

D’abord annoncé pour octobre 2010, le Livre-Vert sur les infrastructures de recharge des véhicules électriques a été remis en main propre par le sénateur Louis Nègre à Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l’Ecologie, et Eric Besson, Ministre de l’Industrie, le 26 avril 2011.

Véritable guide destiné aux collectivités territoriales, il apporte des précisions indispensables sur le dimensionnement des infrastructures, ainsi que sur les modèles économiques et juridiques pour leur déploiement.

Il précise également les modalités d’intervention de l’état qui a débloqué une enveloppe de 50 millions d’Euros pour subventionner les infrastructures de recharge.

La recharge normale à privilégier

Selon le rapport, « La recharge normale (3 kVA) est le type de recharge à systématiquement privilégier. Elle s’impose notamment pour les places de stationnement dites principales, sur lesquelles les véhicules rechargeables stationnent pendant de longues durées et peuvent assurer la majorité de leur recharge électrique.

Les autres modes de charge ne sont pour autant pas écartés et « répondent à des configurations de stationnement de courte durée, d’appoint ou de réassurance, et répondent tous à des besoins de recharge dits secondaires – si elles débitent une plus faible partie des kWh carburants consommés par un véhicule rechargeable, leur présence est toutefois essentielle pour assurer à l’usager le niveau de flexibilité et le sentiment de sécurité nécessaire au décollage du marché…

Et afin d’aider les collectivités dans l’installation, le livre-vert envisage différentes configurations d’installation avec une estimation financière de leurs coûts d’installation et de raccord au réseau électrique.

Une procédure pour le dimensionnement du réseau de bornes

Afin d’aider les collectivités à chiffrer le nombre de points de charge à mettre en place, le rapport propose une procédure détaillée qui repose sur le plan national des véhicules décarbonés, annoncé en octobre 2009, qui prévoit de l’ordre de 2 millions de véhicules rechargeables à horizon 2020.

Ainsi, « Pour une agglomération de 500 000 habitants et un parc de véhicules de l’ordre de 275 000 véhicules, tous usages confondus (particuliers et professionnels) – les objectifs du plan national se traduisent par un parc de 3.300 véhicules rechargeables à horizon 2015, et d’environ 15 000 véhicules en 2020″ explique le rapport. Le nombre de bornes de charge normales à installer serait donc de 3300 environ, dont 500 sur la voirie et 160 dans les parkings publics. Le reste est situé au domicile des particuliers ou sur leur lieu de travail.

Des subventions de l’Etat

Afin d’accompagner le développement des infrastructures, le rapport recommande « que L’Etat intervienne auprès des collectivités pour la mise en place de l’infrastructure de recharge dans le domaine accessible au public au cours de la première phase de déploiement (2011-2015) » :

Le déploiement d’infrastructures de recharge publiques, normales ou accélérées, dans les espaces hors concession (régie) pourra bénéficier d’un taux de soutien de l’Etat à hauteur de 50 % du coût d’investissement. Ce coût intègre les coûts du matériel, les coûts de génie civil, les coûts d’ingénierie et le raccordement au réseau (point de livraison) du distributeur d’électricité. Ne sont pas éligibles dans l’assiette les coûts de maintenance, les coûts d’abonnement ni les coûts liés au renforcement du réseau primaire.
Les infrastructures de recharge rapide (43KVA), installées dans des stations services, pourront bénéficier d’un taux de soutien de l’Etat à hauteur de 30% du coût d’investissement.

La contribution de l’État se fera sous forme de subvention et sera attribuée par l’ADEME dans le cadre d’un AMI.

Le montant total affecté à cette initiative est limité à 50 millions d’euros. Ces sommes seront attribuées au fur et à mesure de l’arrivée des dossiers complets, jusqu’à épuisement éventuel de l’enveloppe. Date limite de dépôt des dossiers auprès de l’ADEME : 16 décembre 2013…

Publié par Laisser un commentaire

Deux roues électriques – L’AVEM signe un partenariat avec ExtraEnergy France


Deux roues électriques – L’AVEM signe un partenariat avec ExtraEnergy France

Afin de favoriser le développement des deux roues électriques en France et soutenir la « révolution de la mobilité douce », l’AVEM vient de signer un partenariat avec l’association ExtraEnergy France.

Un accord qui vise à promouvoir le label qualité ExtraEnergy dans l’hexagone mais également à travailler sur la mise en place d’actions de sensibilisation sur le terrain.

Promouvoir le label qualité ExtraEnergy

Face à la quantité de modèles disponibles sur le marché, il n’est pas toujours facile pour le consommateur de savoir vers quels produits se tourner. De fait, ExtraEnergy et l’AVEM vont travailler en tandem pour promouvoir le label qualité ExtraEnergy.

Très bien introduit en Allemagne, où ExtraEnergy existe depuis 1992, ce label qualité repose sur des tests objectifs réalisés selon des critères identiques. Ils offrent notamment un aperçu « réel » de l’autonomie selon différents types de parcours – excursion, montagne et urbain – et proposent différents essais d’ergonomie : fixation et retrait de la batterie, facilité d’usage, bruit…

Ces essais portent autant sur la partie électrique que la partie cycle et aboutissent à des recommandations pour le constructeur dans le but d’améliorer son produit.

Pour les vélos électriques qui passent les tests avec succès, ExtraEnergy délivre un label qualité qui peut porter deux mentions: « bon » ou « très bon ». Pour le consommateur, acheter un vélo électrique labellisé ExtraEnergy est donc un gage de qualité.

ExtraEnergy France, directement relié à la maison mère en Allemagne, travaille depuis plusieurs mois sur la traduction française de ces essais qui seront très prochainement disponibles en téléchargement gratuit sur les sites Internet de l’AVEM et d’ExtraEnergy. Une façon pour nos deux associations d’apporter un réel support au consommateur lors du choix de son VAE.

A noter qu’en 2011, ExtraEnergy va également se lancer dans les tests de scooters électriques…

Sensibiliser sur le terrain – Un « Road-Show » en PACA

Car les essais et la sensibilisation sur le terrain restent incontournables pour mieux faire connaître les deux-roues électriques et leurs avantages au grand public, l’AVEM et ExtraEnergy vont travailler à la mise en place d’un « road-show » en région PACA.

Pour se faire, ExtraEnergy France dispose d’une flotte d’une cinquantaine de VAE, prêtés par les constructeurs, destinés aux essais. Bien évidemment, les revendeurs locaux partenaires de l’AVEM seront aussi associés aux évènements…

Publié par Laisser un commentaire

Etude – L’intérêt des consommateurs européens pour les voitures électriques et hybrides


Etude – L’intérêt des consommateurs européens pour les voitures électriques et hybrides

Dans une étude réalisée en partenariat avec le cabinet Harris Interactive, EurotaxGlass démontre que les consommateurs européens sont de plus en plus intéressés par l’acquisition d’un véhicule électrique ou hybride.

Au total, 5253 personnes ont été interrogées en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et en Angleterre afin de déterminer leur connaissance, leur intérêt et leur éventuelle intention d’achat d’un véhicule doté d’une motorisation électrique ou hybride.

Les principaux résultats de l’étude

30 % des sondés montrent un intérêt pour les véhicules électriques et hybrides,
Les intentions d’achat sont plus élevées en France (30%) et en Espagne (22%)
15 % pensent à Toyota lorsqu’on leur demande de citer une marque électrique ou hybride. Toyota est suivi par Honda (6%), Renault, Peugeot, Mercedes et BMW (tous à 3 %)
La Toyota Prius est le modèle le plus connu suivi par l’Honda Insight,
La raison principale d’achat est l’aspect environnementale. Néanmoins, une majeure partie des sondés comptent sur une économie à l’usage de 20 % par rapport à un modèle thermique équivalent,
Une majorité accepteraient de payer 10 % de plus qu’un véhicule thermique pour l’acquisition d’un véhicule électrique ou hybride. 20 % seraient prêts à payer 25 % plus cher…
Publié par Laisser un commentaire

Johnson Controls-Saft fournira les batteries des voitures électriques de BEVC en Chine


Johnson Controls-Saft fournira les batteries des voitures électriques de BEVC en Chine

Johnson Controls-Saft vient d’être selectionné par le contructeur de véhicules électriques Beijing Electric Vehicle Company (BEVC), filiale de Beijing Automotive Industry Company (BAIC), pour la fourniture de batteries lithium-ion.

Johnson Controls-Saft fournira l’intégralité du système batterie qui équipera deux plateformes de véhicules électriques qui seront lancées par BEVC, la C30 et la M30, qui seront initialement déployés dans le cadre d’une flotte test de 2 000 véhicules cette année.

Le modèle C30 est un véhicule urbain (segment A0) tandis que le M30 est un petit véhicule cross-over conçu sur la même plateforme. Les deux véhicules ont été équipés d’une chaîne de traction électrique par BEVC. Les deux véhicules bénéficieront d’une autonomie de okus de 100 km.

« Cette flotte test permettra de recueillir des informations essentielles liées aux premières utilisations des véhicules par nos clients, éléments clés en vue du lancement des produits sur le marché en 2012 », explique Dr. Dazong Wang, Président de BAIC. « Nous nous réjouissons de collaborer avec Johnson Controls-Saft et d’autres fournisseurs de composants clés afin d’atteindre notre objectif de production, qui est de 150 000 véhicules hybrides et électriques d’ici 2015 ».