Publié par Laisser un commentaire

Audi A1 e-tron – Début d’expérimentation à Munich


Audi A1 e-tron – Début d’expérimentation à Munich

Le constructeur allemand Audi vient de lancer à Munich un projet pilote, soutenu par le Ministère des Transports allemand, visant à expérimenter 20 Audi A1 e-tron. Associé au projet, le fournisseur d’énergie E.ON fera partie des heureux testeurs et sera chargé de l’installation des bornes de recharge.

L’Université Technique de Munich (TUM) aura pour mission de collecter et d’analyser les données durant l’ensemble de l’expérimentation afin de mieux cerner le comportement des utilisateurs.

Dévoilée lors du salon de l’automobile de Genève en mars 2010, l’Audi A1 e-tron est une voiture électrique à prolongateur d’autonomie. Elle est dotée d’un moteur électrique d’une puissance de 75 Kw lui permettant de rouler jusqu’à 130 km/h. L’énergie disponible dans la batterie permet à l’A1 e-tron de rouler 50 km. Grâce au prolongateur d’autonomie thermique, l’autonomie peut atteindre 250 km.

En mode mixte, Audi annonce une consommation de 1.9 l/100 km et des émissions de CO2 de 45 g/km.

Publié par Laisser un commentaire

Belgique – Incitations fiscales, expérimentations et autres initiatives en faveur du véhicule électrique


Belgique – Incitations fiscales, expérimentations et autres initiatives en faveur du véhicule électrique

Alors que nous vous proposions la semaine dernière un article sur les perspectives du marché de la mobilité électrique en Belgique à l’horizon 2020, la Direction de la Mobilité Electrique d’EDF vient de publier dans sa lettre hebdomadaire un point sur les mesures d’incitations fiscales, les expérimentations et autres initiatives mises en place dans le pays.

Jusqu’à 9.000 € d’aides fiscales

En 2009, le gouvernement belge a décidé des réductions d’impôts pour l’achat d’un véhicule électrique et/ou l’installation d’une borne de recharge. Ces mesures concernent l’achat de voitures, minibus, motos, tricycles ou quadricycles électriques neufs. Les véhicules hybrides rechargeables ne sont pas concernés par ces réductions d’impôts.

Concrètement, les déductions d’impôts pour l’achat d’une voiture ou d’un minibus représentent 30% de la valeur d’achat dans une limite de 9190 euros.

Pour les motos et tricycles, elles portent sur 15% de la valeur d’achat dans une limite de 2830 euros. Les mesures concernent également les bornes de recharge installées à l’extérieur des habitations.

La déduction est de 40% de la valeur d’achat dans la limite de 250 euros.

Première expérimentation d’envergure avec le projet iMove

Initié en juin 2011, le projet iMove est mené en Flandres et constitue la première expérimentation gouvernementale d’envergure.

Menée par UMICORE, société belge spécialisée dans les métaux et matériaux sophistiqués, elle a la particularité de ne pas comprendre de constructeur automobile et rassemble 19 entreprises et instituts de recherche intéressés par le domaine du véhicule électrique et notamment l’énergéticien SPE-LUMINUS dont EDF détient 63,5% des parts.

L’investissement de 10 millions d’euros est financé à hauteur de 4 millions par le Jardin d’essai des véhicules électriques , initiative de la ministre flamande de l’Innovation pour accélérer l’introduction des voitures électriques en Flandres.

Durant trois ans, des particuliers et professionnels testeront 175 véhicules électriques sur 300 bornes installées sur tout le territoire flamand. Trois objectifs sont visés par cette démarche : valider les avancées technologiques ; observer les comportements et usages ; et développer l’usage des énergies renouvelables dans le cadre d’une gestion optimisée du système électrique.

L’auto-partage électrique avec ZenCar

Autre initiative lancée en mars 2011 par ZEN CAR et la Société Régionale d’Investissement de Bruxelles (SRIB) : un service d’auto-partage électrique qui met à disposition des particuliers, des entreprises et de l’administration 29 véhicules électriques (2 places – Tazzari Zero) et 15 stations de recharge.

Les réservations peuvent se faire sur internet ou par téléphone 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, et des zones de stationnement leurs sont réservées et sont gratuites. L’inscription coûte 40 euros, l’abonnement mensuel est de 6 euros et l’heure d’utilisation en coûte 7.

Source : EDF – Direction de la Mobilité Electrique

Publié par Laisser un commentaire

Europcar reçoit ses premières voitures électriques Peugeot


Europcar reçoit ses premières voitures électriques Peugeot

Le 28 octobre dernier, la société de location Europcar a reçu les clés de 10 voitures électriques Peugeot iOn.

Avec ces véhicules 100% électrique, Europcar complète son parc automobile existant et prévoit d’en intégrer au total une cinquantaine à travers son réseau européen.

Outre la France, cette flotte concerne 6 pays européens : Grande Bretagne, Espagne, Portugal, Allemagne, Belgique et Pays-Bas. C’est au Portugal qu’on été livrés les premiers véhicules en février dernier.

« Nous sommes fiers de réceptionner ce jour les Peugeot iOn et ainsi proposer une solution de mobilité alternative à notre clientèle. Historiquement, nous avons tissé un partenariat fort avec Peugeot sur ce sujet puisqu’en 1999, nous avions déjà mis en place une opération de même envergure avec des 106 électriques ! Aujourd’hui, nous ressentons un engouement croissant pour cette nouvelle technologie, notamment auprès de notre clientèle d’affaires. », a déclaré Guirec Grand-Clément Directeur Général d’Europcar France.

Publié par Laisser un commentaire

DBT inaugure sa première station de charge solaire en Jordanie


DBT inaugure sa première station de charge solaire en Jordanie

Le 20 octobre dernier, DBT a lancé en Jordanie sa première station solaire de recharge pour véhicules électriques.

Installée à l’Université « El-Hassan Science City » d’Amman, la station a été inaugurée en présence de S.A.S. la Princesse SUMAYA de Jordanie.

Cette station a été développée en partenariat avec NetEnergy, une société jordanienne spécialisée dans la recharge solaire, mais aussi Nissan, Matra, AllCell Technologies et le Ministère jordanien de l’Environnement qui avait retenu DBT pour le projet fin 2010.

La station, accessible à tous, peut être utilisée gratuitement par les utilisateurs de véhicules électriques. Elle est équipée d’une borne DBT modèle SXB 7kW (220V-32A), pouvant recharger une Nissan Leaf en moins de 4 heures. Deux prises permettent de recharger simultanément deux véhicules.
DBT estime que la station solaire pourra produire jusqu’à 25 000 kW par an, les panneaux étant également capables d’alimenter d’autres installations sur le campus de l’Université…

« La solution de recharge solaire clés en main vient enrichir l’offre d’infrastructures pour véhicules électriques de DBT » indique le fabricant dans un communiqué.

Publié par Laisser un commentaire

Promotion du véhicule électrique – Exemples de bonnes pratiques en Europe


Promotion du véhicule électrique – Exemples de bonnes pratiques en Europe

Lors du congrès EEVC, un atelier était dédié aux « bonnes pratiques » pour promouvoir la mobilité électrique et plusieurs de nos voisins européens sont venus présenter leurs actions et projets.

En Belgique, FEDERAUTO, association professionnelle à but lucratif, pense que l’avènement de la mobilité électrique passe par la mise en place de réseau de distribution solide et efficace. L’organisation regroupe un grand nombre de distributeurs et propose des formations techniques et commerciales mais également des informations juridiques sur le marché et sa fiscalité. FEDERAUTO est également associé au consortium EVA, un projet visant à la mise en place d’infrastructures de charge et aux tests de véhicules électriques en Flandre.

En Italie, l’association Corrente in Movimento s’est lancée dans un road-show pour promouvoir l’électromobilité. En deux mois, 60 villes ont été visitées avec la mise en place de démonstrations, d’essais et de conférences. Objectif : sensibiliser élus et grand public !

Enfin, la Suède* s’est lancée dans une démarche d’achat groupé similaire à celle initiée par La Poste et l’UGAP en France. Près de 300 organismes du secteur public et privé se sont montrés intéressés par ce groupement avec un potentiel total de 1.250 véhicules. Par la suite, un cahier des charges portant sur le véhicule électrique mais aussi sur l’hybride rechargeable a été défini. Pour pouvoir y répondre, les constructeurs devaient disposer d’au moins 100 km d’autonomie pour une voiture électrique et 20 km pour un hybride rechargeable. La vitesse maximale ne devait être inférieure à 90 km/h et le prix de vente était également plafonné. Au final, l’appel d’offres a sélectionné 6 véhicules particuliers et 3 utilitaires qui peuvent désormais être achetés ou loués depuis le 1er octobre. Et pour les 1.000 premiers acquéreurs, la Suède propose une aide à l’achat d’un montant maximal de 5.000 €…

* nb : L’intervenante n’ayant pu se déplacer, cette partie est issue d’une synthèse d’un document de présentation qui nous a été transmis.

Publié par Laisser un commentaire

Mobilis 2011 vous donne rendez-vous à Belfort les 15 et 16 novembre


Mobilis 2011 vous donne rendez-vous à Belfort les 15 et 16 novembre

Organisées par le pôle Véhicule du Futur, les rencontres Mobilis 2011 vous donnent rendez-vous à Belfort, au centre de congrès ATRIA, les 15 et 16 novembre prochain.

Cette année, l’accent sera mis sur la notion de services, associés à la mobilité : Web 2.0, smartphones, communications à l’intérieur du véhicule, du véhicule au véhicule et du véhicule à l’infrastructure.

Au total, l’évènement accueillera 40 intervenants dont 25% d’origine étrangère qui interviendront lors de débat et présenteront leurs solutions et technologies lors d’ateliers.

Comme chaque année, Mobilis proposera aussi une exposition où sera notamment présent FAM avec une version à hydrogène inédite de la F-City. Parmi les autres exposants, on citera Parkeon, Hager, La Poste où encore Citroën qui présentera sa DS5 hybride.

Malheureusement, nous ne pourrons être présents cette année lors de l’évènement. Si l’un de nos lecteurs s’y rend, qu’il n’hésite à nous envoyer un compte-rendu que nous pourrions partager sur le site…

Publié par Laisser un commentaire

BMW Peugeot Citroën Electrification – Une joint-venture pour le développement de véhicules électriques et hybride


BMW Peugeot Citroën Electrification – Une joint-venture pour le développement de véhicules électriques et hybride

Le groupe allemand BMW et le français PSA viennent d’annoncer officiellement le lancement de « BMW Peugeot Citroën Electrification », une joint-venture consacrée au développement et à la production d’une technologie dédiée aux véhicules hybrides et électriques et prévoit les premières applications concrètes en 2015.

« BMW et PSA Peugeot Citroën poursuivent ensemble la réalisation d’objectifs ambitieux clairement définis, explique Wolfgang Güllich, Président-directeur général de BMW Peugeot Citroën Electrification. Nous pensons que d’ici à quelques années, notre entreprise sera l’un des premiers équipementiers des chaînes de traction électriques. »

100 millions d’euros d’investissement

Dans cette optique, BMW et PSA ont investi plus de 100 millions d’euros dans BMW Peugeot Citroën Electrification.

D’ici à fin 2011, le centre de R&D de Munich accueillera quelque 400 collaborateurs, en majorité des ingénieurs spécialisés en électromobilité et en électronique. Ces experts concevront les composants hybrides produits ensuite sur le site de Mulhouse (près de 250 employés à pleine cadence).

BMW Peugeot Citroën Electrification développera et fabriquera tous les composants électriques indispensables à une chaîne de traction électrique, à savoir : batteries haute tension, moteurs électriques, générateurs, électronique de puissance, dispositifs de charge et logiciels de gestion de l’énergie.

En parallèle, la joint-venture mettra en place une plateforme technologique ouverte qui lui permettra d’intégrer des fournisseurs au processus de développement et d’achat et de vendre ses composants hybrides à d’autres entreprises que ses deux actionnaires.

Le coup d’envoi de la production de composants hybrides pour l’électrification de modèles des deux groupes est prévu en 2015…

Publié par Laisser un commentaire

Fisker – Mauvais Karma selon l’Agence de Protection de l’Environnement Américaine


Fisker – Mauvais Karma selon l’Agence de Protection de l’Environnement Américaine

Alors que l’hybride rechargeable Fisker Karma vient d’entrer en vente aux Etats-Unis, l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA), chargée de mesurer la consommation des véhicules, annonce des performances bien en deçà de celles indiquées par le constructeur.

Plus sévères que les tests du cycle NEDC en Europe, les mesures réalisées par l’EPA démontrent une autonomie en mode tout électrique de 50 km au lieu des 80 annoncées par le constructeur.

Concernant la consommation l’EPA annonce 20 MPG en mode hybride, soit environ 11.76 l/100 km, contre 2.35 l/100 km sur la fiche technique de la Karma… A titre comparatif, les mesures réalisées par l’EPA sur la Chevrolet Volt annonce une autonomie tout-électrique de 56 km et une consommation de l’ordre de 37 MPG soit 6.36 l/100 km.

« Comme tous les véhicules électriques, l’autonomie peut varier de façon importante selon le parcours et la façon de conduire » se défend Henry Fisker, PDG du constructeur « Nous pensons sincèrement que beaucoup d’utilisateurs parviendront à atteindre les 80 km d’autonomie et qu’ils utiliseront le mode 100 % électrique la majeure partie du temps ».

Dans ses mesures, l’EPA intègre également l’aspect financier et estime le gain de carburant à 1.900 $/an 2.900 $ sur cinq ans par rapport à un véhicule thermique équivalent…

Publié par Laisser un commentaire

Premier retour d’expérience des tests de la Mini électrique à Paris


Premier retour d’expérience des tests de la Mini électrique à Paris

L’IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports) vient de présenter les résultats de la première vague d’expérimentation « MINI E Paris » réalisée par BMW en partenariat avec EDF et Véolia.

Avec 50 véhicules testés auprès de particuliers, dont 25 d’entre eux en location longue durée. Un kilométrage moyen quotidien de 47 km effectué par une majorité d’hommes (72%) âgés de 45 ans en moyenne. BMW met en avant un véhicule qui a « parfaitement répondu aux attentes des utilisateurs en termes de mobilité et d’autonomie au quotidien et a été notamment plébiscité pour le plaisir de la conduite, l’accélération et sa rapide prise en main », écrit le constructeur.

Un véhicule plus paisible

Côté sonorité, 83% des utilisateurs se sont facilement habitués à l’absence de bruit et n’ont été que 18 % à rapporter des situations difficiles liées à la faible perception acoustique de la MINI E.

Par ailleurs, 96% ont apprécié le calme procuré et 95% ont estimé que le faible bruit allait contribuer à améliorer les conditions de vie dans les centres-villes.

Un plaisir de conduite préservé

Seulement 18% des testeurs affirment avoir modifié leur façon de conduire, jugeant pourtant, dans 46% des cas, avoir changé leur comportement au volant vis-à-vis des autres utilisateurs. A noter également que le frein moteur, procuré par la transmission électrique, semble largement plébiscité.
« Pour avoir eu des véhicules puissants et confortables, je dois dire que j’ai été surpris par l’accélération et les performances. (…). La MINI E a changé la perception que j’avais des voitures électriques. Dans mon entourage, on me demandait tout le temps si la voiture était vraiment 100 % électrique », s’exprime un des utilisateurs.

L’enjeu reste la recharge

Bien que l’utilisation des coffrets de charge (Wallbox) ne pose aucune difficulté, le temps de chargement de 9-10h en 16 ampères, effectué chez soi ou au bureau dans 96% des cas, est encore jugé trop long (62%). Un temps de chargement complet de 6h paraît plus acceptable et 3h semble idéal.

Expérience à suivre

En France, côté entreprises, 20 MINI E ont été réparties entre EDF, VEOLIA, CEA/Institut National de l’Energie Solaire, Mairie de Paris et Accenture pour une durée de 8 à 12 mois.

Les tests étant toujours en cours, les résultats seront dévoilés ultérieurement.
L’expérimentation est aussi bien reçue par nos voisins allemands et anglais, ceux-ci étant respectueusement « quasi-unanimes » et « 100% enthousiastes » quant à leurs intentions futures d’adopter un électrique, et ce au bout de 3 mois de test.

« Peut-être plus surprenant, cet engouement pour la MINI E s’est retrouvé de manière identique chez les conducteurs américains. », s’est réjoui Jean-Michel Cavret, directeur de la Stratégie électro-mobilité de BMW Group France.

Publié par Laisser un commentaire

Achat groupé de VE – Renault et Peugeot remportent l’appel d’offres de l’UGAP


Achat groupé de VE – Renault et Peugeot remportent l’appel d’offres de l’UGAP

1000 jours après le coup d’envoi du programme national « véhicules décarbonés » , le groupement de commandes, piloté par Jean-Paul Bailly, Président Directeur Général du Groupe La Poste et coordonné par l’UGAP vient d’annoncer les vainqueurs de l’appel d’offres lancé en avril 2010.

Renault remporte le premier lot – Véhicule utilitaire léger d’un volume d’environ 3m3 – avec son Kangoo ZE pour un volume de 15.637 véhicules sur 4 ans tandis que le second lot – véhicule compact deux places d’un volume d’environ 1m3 – est attribué à Peugeot avec la iOn pour un volume de 3.074 véhicules sur 4 ans.

« Les conditions économiques proposées sur les lots n° 1 et 2, ajoutées à l’aide de l’Etat, répondent à l’attente des membres du groupement de commandes : un coût total de possession (TCO) des véhicules électriques équivalent à celui des véhicules thermiques » peut-on lire dans le communiqué de l’UGAP.

En revanche, le troisième lot – véhicule particulier 4 ou 5 places pour un volume de 3.937 véhicules sur 4 ans – a été déclaré sans suite. Une nouvelle procédure sera lancée prochainement précise l’UGAP…

Désormais, les services de l’Etat et ses opérateurs, les entités publiques ou privées assurant une mission de service public et les collectivités locales, peuvent acheter ces véhicules électriques (quelque soit le volume) auprès de l’UGAP aux conditions économiques favorables des marchés issus du dialogue compétitif.