Publié par Laisser un commentaire

Nissan et la SNCF inaugurent la première borne rapide à la Gare de Paris-Bercy


Nissan et la SNCF inaugurent la première borne rapide à la Gare de Paris-Bercy

Mercredi 29 mai, Nissan et la SNCF ont inauguré la première borne de recharge rapide pour véhicules électriques à la gare de Paris-Bercy.

Offerte par Nissan, dans le cadre de son programme de déploiement du réseau de recharge rapide (près de 60 en France et plus de 400 en Europe), cette borne répond aux deux standards CHAdeMO DC (courant continu) et Standard AC (courant alternatif) permettant ainsi de recharger la Nissan LEAF 100% électrique mais aussi la majorité des modèles d’autres marques.

Cette installation est le résultat d’un partenariat conclu entre Nissan et la SNCF en décembre 2012 et permet aux clients de la Leaf utilisant le service auto-train de la SNCF de bénéficier d’un véhicule pleinement chargé à leur arrivée.

En outre, les clients de la Leaf profitent de conditions tarifaires très avantageuses sur le service Auto/train, afin de faciliter leurs déplacements sur de longues distances. La gratuité est ainsi accordée sur le 1er trajet simple à tous les nouveaux acquéreurs tandis que les possesseurs bénéficient également d’une réduction de 30% sur tous leurs trajets.

Publié par Laisser un commentaire

Bus électriques et charge innovante branchent le salon UITP 2013


Bus électriques et charge innovante branchent le salon UITP 2013

Les salons se suivent et ne ressemblent pas. Chacun à sa tendance et celle de l’édition 2013 du salon UITP (27-20 mai à Genève) était résolument tournée vers les bus électriques et les systèmes de recharge innovants.

Dans un marché encore balbutiant, l’AVEM vous offre un tour d’horizon des nouveautés présentées lors de ce salon international.

Bus électriques – Une offre grandissante

BYD mise sur l’électrique pour pénétrer le marché européen

Cherchant à se faire une place sur le marché européen, les constructeurs chinois misent sur leurs modèles électriques pour faciliter leur entrée.

Chef de file de cette stratégie, BYD présentait à l’UITP son bus électrique qui, avec 324 kWh d’énergie embarquée, qui annonce 250 km d’autonomie. Pour BYD, qui exploite actuellement 250 bus électriques en Chine et en Europe, cette première participation à l’UITP fait partie d’un programme de ses produits aux professionnels du transport public en Europe. Nous y reviendrons en détails lors d’une prochaine actualité.

eBusco – Le nouvel entrant hollandais

Fondée il y a tout juste 8 mois, la société hollandaise eBusco fait sa première apparition à l’UITP et présente un bus électrique de 12 mètres affichant une capacité de 76 passagers. Composée en grande partie de pièces d’origine asiatique, l’eBusco est animé par un moteur électrique de 150 kW et alimenté par 12 modules lithium-ion, d’une capacité totale de 242 kWh, logés à l’arrière. eBusco revendique une autonomie de 250 km et un temps de charge complet en trois heures.

Toujours en phase de développement, le bus multiplie les expérimentations à travers l’Europe et notamment en partenariat avec Véolia qui réalise actuellement des tests en Finlande et en Hollande. Le constructeur débute également un programme d’essais dans différentes villes Suédoises.

Siemens – Un minibus électrique pour le centre-ville

Exploité dans le centre de Vienne, en Autriche, depuis l’automne 2012, le bus électrique Siemens était présenté sur l’espace essais.

D’une longueur de 7.72 m, il affiche une capacité d’une quarantaine de passagers.

Sur le plan technique, il est animé par un moteur électrique de 150 kW offrant 62 km/h de vitesse maximale tandis que la batterie, de technologie lithium-ion, affiche une capacité de 96 kWh.

Solaris lance son offre électrique

Pionnier de l’hybride, le polonais Solaris s’attaque à l’électrique avec l’arrivée de deux modèles désormais disponibles sur le marché français.

D’une longueur de 8.9 et 12 m, ces deux modèles annoncent 160 km d’autonomie avec une capacité batteries respective de 120 et 210 kWh. Logées à l’arrière, les batteries font perdre légèrement en capacité d’accueil (3 sièges en moins).
Pour la recharge, Solaris propose différentes solutions : chargeur externe ou embarqué et même système de charge par induction ou par pantographe.

Les premiers modèles ont d’ores et déjà été vendus en Autriche et en Allemagne.

VDL – Première mondiale pour le Citea Electric

En première mondiale à l’UITP, VDL a révélé la version électrique du Citea, un concept modulaire offrant différents choix de motorisations et de batteries pour mieux s’adapter aux besoins des clients.

VDL propose notamment d’adjoindre au système électrique un ‘range extender’, qui autorise des distances de plus de 200 km sans recharge sans affecter la capacité de transport.

En termes de charge, différentes solutions d’alimentation son proposées : induction, caténaire ou secteur.

De la charge innovante pour une autonomie sans limite

Conscient que l’autonomie limitée et le coût d’acquisition des batteries peuvent freiner l’achat, les constructeurs présentent de nombreuses innovations liées à la recharge.

Objectifs : « gommer » les limites de l’autonomie et n’embarquer qu’une quantité minime de batteries pour réduire l’investissement.

Watt System – La charge rapide bientôt expérimentée en France avec PVI

Initié il y a cinq ans dans le cadre d’un appel à projets de l’ADEME, PVI révèle son dispositif Watt System à l’UITP qui s’apprête à entrer dans une nouvelle phase : celle de l’expérimentation.

Basé sur un modèle d’Heuliez Bus de 12 mètres, le bus électrique utilisé dans le cadre du projet Watt System est associé à un système de charges ultrarapides réalisées à chaque arrêt, pendant les descentes et montées des passagers. Un dispositif qui permet de limiter la quantité d’énergie embarquée et donc l’investissement lié à la batterie.

Watt System débutera son expérimentation dans une ville du sud de la France d’ici la fin de l’année. Rendez-vous d’ici quelques jours pour une présentation plus exhaustive de ce projet…

Volvo – Le duo hybride rechargeable / charge rapide

Associer technologie hybride rechargeable et charge rapide lors de certains arrêts, tel est l’objectif de Volvo qui a débuté l’expérimentation de son système il y a quelques semaines à Göteborg, en Suède avec la mise en place de trois démonstrateurs (voir article précédent).

Basé sur le Volvo 7900 hybride, le prototype présenté à l’UITP est équipé d’une batterie lithium-ion offrant 7 km d’autonomie.

Pour le constructeur, l’objectif est de réduire la consommation et les émissions de 75 à 80 % par rapport à un bus diesel classique.

Volvo prévoit également une seconde expérimentation, à Stockholm, à compter de 2014 avec une flotte de 8 bus.

Bombardier – Le pari de l’induction

Chef de file de la technologie du rail, Bombardier s’intéresse à l’induction et adapte sa technologie sans fil Primove, qui a déjà fait ses preuves dans l’exploitation des tramways, au secteur des autobus.

Un système qui vient tout juste d’être testé avec succès en exploitation quotidienne pour le transport de passagers à Mannheim, en Allemagne.

TOSA – Début d’expérimentation à Genève

Issu d’une collaboration entre l’équipementier ABB Sécheron, les TPG (Transports publics genevois) et les SIG (Services industriels de Genève), le bus électrique TOSA est entré dans sa phase expérimentale depuis quelques jours à Genève où il assurera la liaison entre l’aéroport et Palexpo jusqu’en mars 2014.

Comme le projet de PVI, le système repose sur un dispositif de charge ultra-rapide réalisé lors de certains arrêts.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre article précédent.

Publié par Laisser un commentaire

Libre-service – Nice annonce des Vélos Bleus électriques pour 2014


Libre-service – Nice annonce des Vélos Bleus électriques pour 2014

Après les voitures électriques d’Auto Bleue, c’est au tour du service Vélo Bleu de se doter de vélos électriques avec une flotte qui sera intégrée au dispositif existant à compter de 2014.

L’information a été révélée par Christian Estrosi, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, dans le cadre du 20ème Congrès du Club des Villes et Territoires Cyclables qui se termine aujourd’hui à Nice.

Même si nous ne connaissons pas encore le nombre de vélos électriques et de stations déployées, les opérateurs sont à pied d’œuvre pour répondre au souhait de la collectivité. Veloway, filiale de Transdev’ et actuel opérateur de Vélo Bleu, s’annonce comme l’un des favoris de ce futur marché et présente un premier démonstrateur.

Conçue pour s’adapter au dispositif déjà existant sur la métropole, cette vélo-station électrique révélée par Veloway a été développée en collaboration avec Smooz, fabricant de cycle français qui réalise ses premiers pas sur le marché du VAE.

Fonctionnant en 36V, ce vélo électrique est animé par un moteur électrique SRAM annonçant 55 Nm de couple tandis que la batterie lithium-ion 8Ah, constituée à partir de cellules Samsung, est discrètement placée sous le panier avant.

Charge solaire avec Advansolar

Egalement partenaire du projet, la société niçoise Advansolar a mis à disposition ses compétences en matière d’énergie photovoltaïque pour équiper la station en panneaux solaires. « L’idée serait de pouvoir alimenter en solaire certaines stations où le raccordement au réseau peut s’avérer difficile » nous précise David Le Breton, Directeur Général d’Advansolar.

Bien évidemment, ce premier démonstrateur sera encore amené à évoluer et Veloway cherche activement des collectivités partenaires pour expérimenter son système. Avis aux intéressés !

Publié par Laisser un commentaire

Tesla – Une voiture électrique d’entrée de gamme d’ici trois à quatre ans


Tesla – Une voiture électrique d’entrée de gamme d’ici trois à quatre ans

Après le roadster et la berline premium Model S, Tesla prévoirait de lancer un modèle d’entrée de gamme d’ici trois à quatre ans.

L’information a été révélée par Elon Musk lors d’un entretien accordé au Detroit News et la voiture serait doté d’une autonomie d’environ 300 km pour un prix inférieur à 40.000 dollars, soit environ 31.000 €.

Pour l’heure le véhicule est désigné sous le nom de « 3Gen », pour troisième génération, et pourrait prendre le nom de Model C lors de sa commercialisation qui pourrait survenir en 2016 ou 2017.

Ci contre, une illustration réalisé par Hyonwoo Jason Kim, un étudiant de l’Art Center College ofDesign qui a effectué un stage chez le constructeur, et qui pourrait préfigurer les lignes de ce futur modèle. A suivre…

Publié par Laisser un commentaire

Allemagne – Angela Merkel maintient l’objectif d’un million de véhicules électriques en 2020


Allemagne – Angela Merkel maintient l’objectif d’un million de véhicules électriques en 2020

Même si les ventes n’atteignent pas les chiffres espérés, la chancelière allemande Angela Merkel se montre confiante a maintenu son objectif de voir circuler un million de véhicules électriques sur ses routes d’ici à 2020.

« Nos projets sont ambitieux », a-t-elle reconnu. « Mais nous avons de bonnes chances de respecter le calendrier », a-t-elle assuré devant un parterre de 900 industriels et politiques réunis pour un congrès international sur l’électro-mobilité qui s’est tenu en début de semaine à Berlin.

« La mobilité électrique requiert une coopération étendue qui va bien au-delà de nos frontières si l’on souhaite avoir un réel impact sur le changement climatique » a précisé la chancelière allemande, appelant ainsi à une coopération européenne sur le sujet.

Premiers modèles chez BMW et Volkswagen fin 2013

En retard par rapport à d’autres constructeurs, BMW et Volkswagen s’apprêtent à sortir leurs premiers modèles électriques en fin d’année. Pour BMW, ce sera la voiture électrique premium i3 tandis que Volkswagen proposera des modèles plus destinées au « grand public » avec l’e-Up et l’e-Golf.

Du côté de Daimler, qui propose déjà la Smart Fortwo électrique et l’utilitaire électrique e-Vito, l’offre sera complétée en 2014 avec le lancement de la Mercedes Classe B électrique.

« Grâce à son industrie hautement innovante, l’Allemagne est en bonne position pour faire progresser les nouvelles technologies électriques » précise Philipp Rösler, Ministre de l’Economie et des Technologies, qui compte sur l’émergence de la filière pour créer de nouveaux emplois outre-Rhin.

1.5 milliards d’euros investis en R&D

Pour soutenir l’innovation, le gouvernement allemand a débloqué une enveloppe de 1.5 milliards d’euros pour financer des travaux de R&D et a engagé des expérimentations dans quatre régions pilotes.

Des projets régionaux qui courent jusqu’en 2014 et qui intègrent des démonstrateurs à grande échelle associant organismes publics, instituts de recherche, écoles et partenaires privés. Pour le gouvernement allemand, ces projets sont aussi une manière de « préparer le marché » en vue d’une adoption de masse des véhicules électriques espérée à partir de 2017.

« La mobilité électrique nécessite de repenser le concept même de la voiture. La recherche est la clé en particulier dans le domaine des batteries à haute capacité et des systèmes de traction plus efficients » précise Johanna Wanka, Ministre de la Recherche et de l’Education.

Une fiscalité allégée plutôt qu’une prime à l’achat

Berlin continue de refuser la mise en place d’une prime à l’achat, comme cela est le cas en France, et s’oriente davantage vers des avantages fiscaux pour soutenir la filière.

Le gouvernement allemand a ainsi mis en place l’exonération de vignette pendant dix ans pour les voitures électriques tandis qu’une proposition de fiscalité allégée pour les entreprises, soumise par l’association des constructeurs allemands (VDA), aurait reçu l’approbation de la chancelière…

Publié par Laisser un commentaire

Le bus électrique TOSA entre en service à Genève


Le bus électrique TOSA entre en service à Genève

La conseillère fédérale Doris Leuthard vient d’inaugurer à Genève la première ligne de bus 100% électrique. Un bus électrique particulièrement innovant s’alimentant par un système de charge ultra-rapide.

« C’est une innovation vraiment géniale. Dans beaucoup de villes, le réseau de câbles et caténaires est encombrant et pas joli » a précisé Doris Leuthard en faisant référence aux trolleybus actuellement utilisés à Genève. « C’est une idée suisse que l’on pourra progressivement utiliser dans beaucoup de villes et également vendre à l’étranger. Cela démontre que si on veut, on peut », a-t-elle ajouté.

Le prototype circulera jusqu’en mars 2014 sur le tronçon de ligne entre l’aéroport de Genève et Palexpo à raison de trois bus par heure entre 9h et 18h00.

Recharge éclair par « biberonnage »

Le TOSA se recharge à l’arrêt en 15 secondes seulement via un bras télescopique qui vient chercher le courant électrique sur une infrastructure fixe (photo ci-contre). Au terminus, le temps de recharge est de trois à quatre minutes.

Ce véhicule novateur issu d’une collaboration entre l’équipementier ABB Sécheron, les TPG (Transports publics genevois) et les SIG (Services industriels de Genève) stocke l’énergie à bord et se recharge grâce à la technique du « biberonnage ». Cette technique permet d’embarquer la juste quantité d’énergie dont le bus a besoin jusqu’à la prochaine sous-station.

Comme les batteries sont sur le toit, le bus de 18 mètres de long peut accueillir 122 passagers, et même 200 avec une double voiture. La durée de vie de la batterie de 40 KW/h est de dix ans, selon Olivier Augé, chef de projet chez ABB.

Bruxelles intéressé par le concept

Présente au salon UITP, qui se déroulait en marge de cette inauguration à Genève, la délégation bruxelloise s’est montrée très intéressée par le concept Suisse.

“C’est une expérience que l’on suivra de très près” a indiqué Brigitte Grouwels, la ministre bruxelloise des Transports. “Mais les points de recharge sont trop massifs. Il faudrait quelque chose de plus léger pour Bruxelles. Et les stations électriques placées aux arrêts sont trop bruyantes pour les riverains…” ajoute-t-elle.

“Cela me séduit énormément mais il faudra attendre que ces technologies mûrissent. Et puis analyser le coût de l’infrastructure et voir s’il est possible de ramener suffisamment d’électricité sur le réseau” a commenté le directeur-général de la Stib, Brieuc de Meeûs.

Cela fait plusieurs années que la STIB cherche à passer au 100 % électrique avec de nombreuses expérimentations qui n’ont pas encore abouties vers des acquisitions concrètes. En attendant de trouver une solution électrique satisfaisante, la Stib a opté pour l’achat de bus hybrides avec un appel d’offres attendu pour début 2014.

Sources : ATS – dh.be

Publié par Laisser un commentaire

Voiture électrique – Nissan fête la 10.000 ème Leaf livrée en Europe


Voiture électrique – Nissan fête la 10.000 ème Leaf livrée en Europe

Le 28 mai, Nissan a livré le 10.000 ème exemplaire de la Leaf en Europe à une cliente française.

Basée à Mantes, dans les Yvelines, cette 10.000 ème utilisatrice de la Leaf est auxiliaire de vie et a été définitivement convaincue au terme d’un essai. « J’avais entendu parler de la LEAF. Ses faibles coûts d’utilisation ont un sens pour mes déplacements d’une centaine de kilomètres par jour. Travaillant au contact de patients, je connais bien les effets de la pollution en ville. Par conséquent je suis fière de penser qu’en conduisant une voiture électrique, je n’aggrave pas le problème ».

Pour Nissan, cette 10.000ème Leaf en Europe coïncide également avec la livraison du millième exemplaire dans l’hexagone.

« C’est un moment important pour les voitures 100% électriques, qui se produit à l’heure où nous voulons stimuler les ventes de la Nissan Leaf dans toute l’Europe. Nous avons vendu au mois de mars plus de 1000 Leaf, ce qui constitue le meilleur mois depuis le lancement de la voiture et en avril, nous avons été la seconde voiture la plus vendue du marché norvégien, tous segments confondus » précise Jean-Pierre Diernaz, Nissan Europe Director of Electric Vehicle.

« Nous constatons un changement de comportement vis-à-vis de la mobilité électrique, avec un nombre grandissant de gens qui achètent des voitures électriques et des infrastructures qui se développent à un rythme croissant. Nous atteignons cette étape au moment où nous nous apprêtons à lancer sur le marché la nouvelle Nissan Leaf qui bénéficie de plus de 100 améliorations » poursuit-il.

En effet, la prochaine génération de la Nissan Leaf est fabriquée au Royaume-Uni et sera commercialisée dans toute l’Europe le mois prochain.

Publié par Laisser un commentaire

Bornes de recharge – Les frémissements d’un maillage public


Bornes de recharge – Les frémissements d’un maillage public

Du Livre-Vert à la « Mission Hirtzman » en passant par les financements publics et les projets de déploiements, le Congrès de l’AMF sur le véhicule électrique, qui s’est tenu hier à Paris, a placé le déploiement des infrastructures de charge au cœur des débats. Un déploiement qui peut apparaître long à décoller mais dont on ressent, d’ores et déjà, les premiers frémissements. L’AVEM était invitée et vous livre ci-dessous un compte rendu des échanges.

Financements – Un AMI ouvert à toutes les collectivités

Avec un budget de 50 millions d’euros issu du Grand Emprunt, l’Etat souhaite dynamiser le déploiement des bornes sur le secteur public et a publié, début 2013, un nouveau dispositif d’aide rendant éligible l’ensemble des collectivités du territoire.

Qui dit « Grand Emprunt » dit aussi « Grand Projet » et seuls sont éligibles les projets déposés par les groupements de plus de 200.000 habitants et avec un budget supérieur à 400.000 €.

Sophie Garrigou et Philippe Hirtzman, ici en discussion Jacques Pelissard, Président de l’AMF, sont aux commandes du nouvel AMI « déploiement » lancé par l’ADEME en début d’année.

Les taux de subventions : comptez 50 % de financement pour les bornes lentes et accélérées (3-22 kVA) et jusqu’à 30 % pour la recharge rapide. Un financement qui comprend l’acquisition et l’installation de la borne mais pas les services associés qui restent à la charge de la collectivité.

« Il s’agit de rompre le cercle vicieux ‘pas de bornes, pas de voitures’ pour instaurer une dynamique de démarrage. Progressivement, le marché prendra le relais… » Précise Philippe Hirtzman, chargé de mission déploiement des infrastructures de charge pour VE et VHR, mandaté en octobre 2012 par une action conjointe des ministères MRP et MEDDE. Il est ce chef de file de la « Task-Force » gouvernementale souhaitée par Louis Nègre, Sénateur Maire des Alpes-Maritimes, lors de la publication de son Livre-Vert en 2011.

« Unissez-vous ne restez pas seuls » appel du Ministre du Redressement Productif aux maires

Les communes rurales ont accès aux financements, rappelle l’ADEME. Néanmoins, les petites communes devront se rattacher à des projets de plus grande ampleur (métropolitain, départemental ou régional).

« Il ne nous est pas possible, en tant qu’opérateur de l’Etat, de gérer les demandes de milliers de communes » justifie Sophie Garrigou, Responsable du Programme Véhicule du Futur au sein de la Direction des Investissements d’Avenir de l’ADEME, qui voit un véritable potentiel de déploiement du véhicule électrique dans les zones rurales. « Les maisons individuelles sont plus fréquentes en zones rurales et il est donc plus aisé pour l’utilisateur de s’équiper d’un VE et d’installer un dispositif de charge à domicile » ajoute t-elle.

« La cible économique et sociétale du VE est l’habitant de banlieue qui ne dispose pas du maillage en transports publics des habitants de l’hyper-centre » a également souligné Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement Productif, lors du discours de clôture.

Pour l’ADEME qui gère les dossiers de l’AMI, 2013 verra les premiers dossiers déposés au second semestre. Le ministre de redressement productif – qui a prononcé le discours de clôture -a précisé que le gouvernement « a fait le choix de la pertinence plutôt que celui de la vitesse » et que la progression en un an était tout de même spectaculaire, chiffres à l’appui.

« Nous comptions 1.800 points de charge déployés en 2012, aujourd’hui, nous en sommes à 6.000 et nous en prévoyons de 8.000 à 10 000 d’ici fin 2013 ». « Notre choix est de faire confiance aux collectivités locales » a précisé le Ministre Arnaud Montebourg dans son discours de clôture.

Des actions concrètes et des déploiements en cours

Hormis les témoignages de territoires déjà équipés comme Angoulême, Rouen ou encore La Rochelle, les débats se sont orientés vers les grands projets de déploiements avec les témoignages du Syndicat d’Energie de la Vendée et de la Région Nord Pas de Calais. Un échelon qui s’inscrit dans la logique du maillage et dont les acteurs avaient donnés la primeur de leurs démarches lors des 2èmes Assises Nationales des Infrastructures de charge organisées par l’AVEM.

Vendée – Un schéma de déploiement révélé fin juin

« Sur 282 communes, 193 ont répondu à notre appel ce qui correspond à environ 350 bornes de recharge identifiées » précise Pascal Houssard, directeur Adjoint du SYDEV qui révélera le schéma de déploiement des bornes en Vendée le 21 juin prochain à La Roche Sur Yon. Les premiers travaux auront lieu en fin d’année et le SYDEV compte sur l’implication des acteurs privés – supermarchés, hôtellerie etc… – pour venir compléter ce maillage public.

Nord Pas de Calais – Un cahier des charges en cours d’élaboration

Initié fin 2012, le projet de maillage de la Région Nord Pas de Calais est en cours de construction et les travaux se concentrent sur la mise en place d’un cahier des charges commun et à la définition d’un plan d’implantation.

D’ici 2015, la région espère avoir installé 2.500 points de charge sur son territoire afin d’alimenter quelques 10.000 véhicules électriques.

Impact sur le réseau – « Un défi qui n’est pas si simple »

Isabelle Rivière, Présidente de l’AVEM, en discussion avec Patrick Corral, Directeur du Développement d’ERDF, lors du congrès organisé par l’AMF le 28 mai à Paris.

Pour Patrick Corral, Directeur du Développement d’ERDF, le déploiement des bornes de recharge à grande échelle est « un enjeu à relever mais aussi un défi qui n’est pas si simple », rappelant que la problématique du réseau n’est pas liée à la consommation mais à l’appel de puissance demandé.

Une recharge classique en 3kVA est maîtrisable sur le réseau et correspond à la consommation d’un ballon d’eau chaude. En revanche, la puissance demandée en charge rapide, en 22 ou 44 kVA, représente l’appel de puissance de plusieurs logements voire d’un immeuble entier et peut entraîner « des risques de déséquilibre ».

Plusieurs milliards d’euros de coûts de renforcement

« Cela impliquera des investissements et des travaux de renforcement du réseau qui pourraient coûter plusieurs milliards d’euros non budgétisés » précise Patrick Corral qui appelle les collectivités à tenir compte des contraintes du réseau pour la définition de l’emplacement des bornes. Un facteur qui peut faire varier les coûts d’installation et de raccordement de « plusieurs milliers d’euros » par borne mise en place.

Publié par Laisser un commentaire

Infrastructures de recharge – Vers la création d’un opérateur national pour le déploiement ?


Infrastructures de recharge – Vers la création d’un opérateur national pour le déploiement ?

Selon un article publié le 27 mai dans le quotidien Les Echos, l’Etat réfléchirait à la création d’un opérateur national dans les infrastructures de recharge qui aura pour mission de mettre en place et de gérer plusieurs milliers de bornes de charge rapide, 5.000 environ, le long des routes et des autoroutes.

« Il faut aller plus loin dans l’impulsion publique pour faire décoller pour de bon le véhicule électrique. L’intérêt d’un opérateur public, c’est de centraliser les actions, et de monter un plan d’action national », indique la source citée par Les Echos.

« Le ministère du Redressement productif centralise le dossier, qui devra encore attendre l’arbitrage de Matignon, a priori d’ici à cet été. » précise l’article des Echos.

« Il faut faire confiance aux collectivités »

Présent lors du Congrès AMF sur les véhicules électriques le 28 mai dernier à Paris, le Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg, n’a pas confirmé cette information. « Notre choix est de faire confiance aux collectivités » a-t-il précisé en référence à la récente publication d’un AMI de l’ADEME pour financer le déploiement des bornes sur le secteur public.

Il y a des questions encore non résolues par rapport au sujet du déploiement à grande échelle et « Nous avons fait le choix de la pertinence plutôt que le choix de la vitesse » s’est expliqué Arnaud Montebourg.

« Si la vitesse est trop lente, nous serons néanmoins obligés de reprendre le dossier » nuance le Ministre du Redressement Productif, tout en ajoutant que la mise en place d’un tel opérateur pourrait, « in fine », venir compléter les « interstices » entre les différentes territoires pour un maillage plus exhaustif.

Publié par Laisser un commentaire

Arnaud Montebourg rend visite à l’usine de la Zoé à Flins


Arnaud Montebourg rend visite à l’usine de la Zoé à Flins

Arnaud Montebourg, Ministre du Redressement productif s’est rendu à l’usine Renault de Flins, qui assemble la citadine électrique Zoé depuis quelques mois, où il a été reçu par Carlos Ghosn, Président-Directeur Général du Groupe Renault.

Le Ministre a ainsi visité la chaine de montage, où il a eu l’occasion d’échanger avec les salariés et d’appréhender le challenge industriel que représente la production sur une même ligne de trois véhicules différents dont un véhicule 100 % électrique : la Renault Zoé ZE.

Carlos Ghosn a également profité de la présence de Monsieur le Ministre Arnaud Montebourg pour saluer le soutien apporté par le gouvernement au développement du véhicule électrique dans le cadre du Plan automobile.

A l’issue de sa visite, le Ministre a déclaré : « Je voudrais remercier les salariés et les dirigeants de Renault qui par l’échange de concessions réciproques ont permis de lancer un mouvement de localisation industrielle dans les usines françaises de l’entreprise. L’accord de compétitivité qui a été signé par les partenaires sociaux de Renault est décisif pour la défense de notre appareil productif industriel ».

« Les ventes de véhicules électriques pour les quatre premiers mois de l’année sont en train de dépasser les 5000 unités en France dont 80% fabriquées sur le territoire national » a précisé le Ministre lors d’une conférence de presse. En effet, entre les ventes de la Zoé, assemblée à Flins, et de l’utilitaire électrique Kangoo ZE, à Maubeuge, Renault s’approprie la plus grande part de marché du segment des véhicules électriques.