Transport : Les propositions du Grenelle de l’Environnement

C’est en compagnie d’Al Gore et de José Manuel Barroso, Président de la Comission Européenne, que le président Nicolas Sarkozy a prononcé le discours de clôture du Grenelle de l’environnement à travers un discours de plus 45 minutes.

Durant ce discours, différentes thématiques ont été abordées : logements, OGM, transports… Nous nous interesseront particulièrement à la partie transport.

Tout d’abord, l’Etat développera le fret ferroviaire et réhabilitera le transport maritime et fluvial avec pour objectif de retirer 3 millions de camions de la circulation d’ici 2020. Cela ne sera pas tâche facile car le gouvernement se heurtera à l’hostilité des syndicats de transporteurs routiers. Cela impliquera également de lourds investissements pour la création de nouvelles infrastructures. A savoir que les poids lourds traversant la France seront aussi taxés. Cette taxe servira au financement de transports collectifs.

Autre mesure, une taxe écologique annuelle sur les véhicules neufs les plus polluants qui permettra de financer le retrait des vieilles voitures polluantes grâce à une prime à la casse progressive pour aider au rachat d’un véhicule moins polluant.

Pour les collectivités, l’Etat les aidera pour la réalisation de pistes cyclables, de voies bus et de tramway. Le TGV sera encore développé et le Président annonce la construction de 2000 km de lignes nouvelles.

Enfin, certains sujets vont necessité une concertation Européenne. C’est le cas du projet d’instauration d’une taxe carbone sur les produits en provenance de pays qui ne respectent pas le Protocole de Kyoto mais aussi de la mise en place d’une TVA à taux réduite sur tous les produits écologiques. Malheureusement, cela risque de prendre plusieurs années…

Share:

More Posts